Coûts non-récurrents liés aux plans de restructuration en Allemagne et en France

Communiqués de presse — 11, février 2021

Partager cette article

Bruxelles, le 11 février 2021 – Comme indiqué dans son communiqué de presse du 28 décembre 2020, AKKA comptabilisera les coûts non-récurrents relatifs aux plans de restructuration que le groupe a décidé de mettre en œuvre en Allemagne et en France dans les comptes annuels consolidés de l’exercice 2020, conformément aux principes comptables en vigueur.

En complément de ces informations déjà communiquées, AKKA indique que dans le cadre du processus d’arrêté de ses comptes consolidés 2020, le Groupe a provisionné ces coûts pour un montant total de l’ordre de 80 millions d’euros. Ce montant est toutefois susceptible d’évoluer marginalement d’ici au Conseil d’Administration qui arrêtera les résultats annuels en amont de leur publication le 17 mars prochain, en fonction de l’évolution des procédures d’information-consultation toujours en cours en France et de la fixation définitive des modalités de mise en œuvre en Allemagne. Les impacts sur la trésorerie du groupe s’étaleront sur les exercices 2021 et 2022.

Par ailleurs, comme préalablement indiqué, l’accélération du déploiement du plan de transformation du Groupe ainsi que la poursuite de mesures d’activité partielle au cours du 2ème semestre se sont traduites par des coûts non-récurrents d’un montant du même d’ordre que les coûts non-récurrents comptabilisés au 1er semestre.

tablet hand

11 Fév 2021

.pdf — 639.27 KB

Coûts non-récurrents liés aux plans de restructuration en Allemagne et en France

Télécharger